À Propos

Biographie

Originaire de Montréal, monsieur Larivée étudie d'abord le violon, et s'entraîne en ballet classique. C'est là où il comprit que sa passion se trouvait plutôt quelque part entre les coulisses et la scène.

 

Il étudie d'abord à l'École nationale de théâtre du Canada, et reçoit son diplôme du programme de scénographie. Puis, il se rend à Londres où il obtient une maîtrise en scénographie à la Central Saint-Martins, College of Art and Design, sous la direction de Pamela Howard.

 

Il débute sa carrière à New-York comme assistant scénographe auprès de Michael Levine et Paul Steinberg. Basé actuellement à Toronto, il crée autant pour le théâtre que pour la danse et l'opéra. 

 

Ses conceptions, décors et costumes, ont été vues sur de nombreuses scènes dont: le Centre national des Arts du Canada, le Stratford Festival, le Théâtre Royal Alexandra, le Canadien Opera, le Ballet national du Canada, la Compagnie de théâtre Soulpepper et le Théâtre Tarragon de Toronto, le Centre Segal des arts de la scène de Montréal et le Imago Theatre de Montréal, le Ballet Royal de Suède, Theatro nacional de Cuba à la Havane, le Royal Opera House Covent Garden, au Lincoln Centre de New-York, l'Opéra national du Rhin, l'Opéra national de Lorraine, Opera Zuid au Pays Bas et le Nuremberg Staastheatre.

 

En nomination à cinq reprises, il obtient, en 2017, un Dora Mavor Moore pour sa scénographie de la pièce sur Katerine Parr, la dernière femme d'Henri VIII, "The Last Wife".

 

Il a récemment été professeur invité au programme de scénographie à l'École nationale de théâtre du Canada.

Prix

Prix Dora Mavor Moore pour la scénographie

 The Last Wife, Compagnie Soulpepper  2017

 

Montreal English Critics Circle Award pour  Amadeus

Centre Segal des Arts de la Scène,  2007

Nominations

Prix Dora Mavor Moore pour scénographie

Butcher, Théâtre Why Not, 2016

 

Prix Dora Mavor Moore pour la conception des costumes

 Douze hommes en colère, Compagnie Soulpepper , 2015

 

Prix Dora Mavor Moore pour scénographie

 4:48 Psychosis, Compagnie  Théâtre Necessary Angel, 2013

 

Prix Rideau pour la scénographie de Coma Unplugged

Great Canadian Theatre Company, 2008

 

Prix Dora Mavor Moore pour la scénographie de  Simpl

Théâtre Tarragon en co-production avec le 

Centre national des arts du Canada, 2004

Liste complète de productions

Travail Académique

Exemples d'oeuvres réalisées à 

L'Ecole Nationale de Théâtre du Canada et Central Saint Martins à Londres

En développement

Au delà des costumes et décors

Au début du vingtième siècle, un aiguilleur situé au coeur de toute une machine à temps - le chemin de fer - vague à sa routine. Il réfléchit  à sa vie, son métier et le temps. Le rythme de la pièce est celui du tic-tac de l'horloge. C'est une réflexion sur l'histoire du calcul du temps.

Parallèlement à cette réflexion, il y a le cinéma qui , à la même époque, explore les effets de la projection d'images sur la rétine de l'oeil. Inspiré par Paul de Kock selon lequel le chemin de fer est "la véritable lanterne magique de la nature." Les thèmes du  cinéma et du temps se confondent par le biais de la locomotive et de son phare.

1/6

à  propos du théâtre

 

M. Henslowe - Monsieur Fennyman, permettez-moi d’expliquer le monde du théâtre. 

                         L’état naturel en est l’un des obstacles insurmontables sur la voie d’une catastrophe imminente.

M. Feenyman - Alors que faisons-nous ?

M. Henslowe -  Rien. Curieusement, tout se passe bien à chaque fois. 

M. Fennyman - Et comment ?

M. Henslowe - Je ne sais pas. C'est un mystère.

 

Geoffrey Rush et Ton Wilkinson 

Shakespeare in love

traduction libre

© 2020 YANNIKLARIVEE.COM, tout droits réservés
  • Follow me on Instagram
sur Instagram